share

2018-06-30 20:00:00
Soiree
- TOULON TOULON FR 83000

CHEZIDEK en concert le samedi 30 juin à l'Hélice / Toulon (83).

Warm'up & After show : KABBA MASSA GANA Sound system

Ouverture 20h30 a 01h00

Ticket : http://bit.ly/2ntZvzQ

CHEZIDEK
***************
Présentation :
Leader incontesté de la nouvelle génération reggae, Chezidek a su s’imposer grâce à un style roots et conscient remis au goût du jour par une voix aigüe, douce , cristalline et inimitable.

Chezidek est né le 20 juin 1973 en Jamaïque. Il commence à chanter d'abord lors de concerts à l'école, et devient membre du St Ann’s Bay Marching Band. Il enregistre son premier album solo en 2002 : « Harvest Time » chez Xterminator le label de Fattis Burrel, et place son hit du même nom au top des charts. En mars 2005, il sort « Rising Sun » son deuxième album, qui comporte notamment les singles « Chanting » et « Hail Fari » qui tournent beaucoup en Jamaïque. Mais c’est bien le hit « Leave The Trees », paru un an plus tôt, qui le révèlera au grand public. Posé sur le « Chapter A Day Riddim », le titre est un hymne écologique qui aura une résonance internationale. Le single ne se retrouvera sur album qu’en 2007 avec l'opus le plus marquant de la carrière du chanteur : « Inna Di Road », sorti chez Greensleeves. Un opus qui rassemble une avalanche de tubes : « Call Pon Dem », « Far I », « Me Nah Run », « Vampire » pour ne citer qu’eux. En 2009, Sly & Robbie lui font confiance et produisent l’excellent album « I-Grade », sorti sur le label français Tabou1. C’est la même année que sort son hit « Bun Di Ganja » sur l’adaptation du « Strange Things Riddim » par les français de Irie Ites, avec qui il collabore régulièrement. La France et l’Europe réussissent particulièrement au chanteur qui sortira en 2010 un autre album sur un label européen : « Judgement Time ». Très proche de la nature, Chezidek est connu pour sa simplicité et son humilité. Il est l’un des rares artistes à ne pas s’être installé à Kingston pour sa musique. Il reste dans les collines, à St Ann, où il prend soin de ses cultures et de sa famille.

** KABBA MASSA GANA sound system **
***********************************************
Biographie KABBA MASSA GANA sound system (KMG Sound)
Originaire d'Aubagne (dept 13) et composé de membres de l'association Kabba Roots, ce sound system revisite l'histoire musicale de la Jamaïque. Les sélections de Zebidy et Shock’o varient des classiques reggae oldies aux dernières nouveautés
dance hall sans oublier les dub plates (titres exclusifs enregistrés spécialement pour le sound) d'artistes vétérans ou plus proche de la nouvelle génération.
Scali joue le rôle de MC et assure l'animation des shows en mixant le français et le patois jamaicain pour garantir une ambiance explosive made in JA !!
Coach Kram l'ingénieur du son, Big Jerome au graphisme et Sista Deborah complètent le staff.
Sur les routes depuis plus de 15 ans, le Kabba Massa Gana promotionne la culture reggae et favorise les échanges culturels avec les artistes, notamment des jeunes issus de la Jamaïque. Par le passé avec les regrettés Jah Fuzzy et Eloquent (RIP),
aujourd'hui avec Putus roots, Ricky Benz ou le talentueux up coming artiste sud africain Jahnett Tafari. Les artistes francophones Leo de Raspigaous, Malik Fahim … accompagnent parfois le sound pour des live set.
De Marseille à Kingston, Paris, Toulouse, Lyon, Genève, Hambourg, Berlin, La Réunion, Barcelone, Festijam, Ja'sound festival, Rototom ... le Kabba a partagé la scène d'artistes comme la Mystic révélation of Rastafari, les Wailers, Beres Hammond, Horace Andy, Jah Cure, Sizzla, Gentleman, Bunny Wailer, Million Stylez, Stephen Marley, Tarrus Riley, Gappy Ranks, Ziggy, Yaniss Odua, Straika, Bazil, Tonton David, Raggasonic, KRS 1 … et joué aux cotés de sounds tels que King Dragon, Emperor, Sentinel, Supersonic, Herbalize it, Tallawah sound, Mighty Earth, Ma Gash crew, Idren sound, Fighta sound, Shadow Killa, Black Out, Fury Bass, Soul Stereo ...
L'association Kabba Roots est également promoteur d'évènements types soirées, concerts live, soundclash (Who take da trophy) et autres festivals.
Elle possède une antenne à Rockfort Kingston, United For Jamaica Foundation, pour
approfondir les connexions et projets sociaux démarrés en 2000 avec ce quartier de Wareika hill et aboutir aujourd’hui à la construction d’un community center autour d’un projet solidaire participatif au coeur du ghetto (cf documentaire United For
Jamaica).